A Commemorative Amateur Radio Special Event Eng./Francais

Webhome

Vimy Ridge, a WWI battle site,  is an escarpment 7 km in length and rising 60 m. above the adjacent Douai Plains in the north east corner of France. This was part of the “Western Front”, the main theater of battle in WWI which stretched from the North Sea to the Swiss border at the south end. Vimy Ridge, despite its small size, was of huge strategic importance. It commanded a great field of fire and blocked advances up the adjacent broad valleys  towards important mining and industrial sites visible from the ridge. Occupied by German forces after 1914, attempts by the French and British forces to take the Ridge had repeatedly failed with casualties numbering in the hundreds of thousands.

In April of 1917, four Canadian Divisions, fighting as a unified force, using new tactics derived  from the recent Battle of the Somme, captured the main part of the Ridge on the first day of combat and completely occupied the entire ground in four days. Vimy Ridge remained in Allied hands for the rest of the war and served as the base for the wireless operations of the Canadian Corps of Signals. The Vimy success was welcome news to war-weary Canada and it stirred a new sense of nationhood that some historians describe as the “moment when Canada leapt in spirit from colony to nation”

Map of North Western Europe during First World War Courtesy Canadian War Museum website

Western Europe during WWI
Courtesy Canadian War Museum, Europe occidentale pendant la Premiere Guerre mondial, Courtoise du Musee canadien de la guerre

In 1922 France ceded to Canada 100 hectares at the summit of Vimy Ridge to be used as a park for the monument pictured. Every year, thousands of Canadians make an emotional journey past huge shell holes, preserved trenches and tunnels to stand in front of the monument, known as “Mother Canada”. Inscribed around the base are the names of the Canadian soldiers who were lost or missing and who have no known graves.The centenary of the Battle will be marked in April, 2017 by  formal ceremonies to be held at the base of the monument which will be attended by Heads of State.

The centenary of the Battle will be marked in April, 2017 by  formal ceremonies to be held at the base of the monument which will be attended by Heads of State.

Approximately 2 km away, but still at summit level, a commemorative amateur radio station with the call sign VE100VIMY, will operate from  April 1 to April 9, 2017.  There will be two stations and appropriate antennas working on a 24 hour basis. The event is being organized by the Vimy Commemorative Station Society, a registered in British Columbia Society, in coordination with a number of leading Canadian amateurs.

The Vimy site has been visited on three recent occasions by members of the VIMY Commemorative Station Society Executive for purposes of logistics planning and antenna siting. Radio noise levels were assessed in April of 2015 and found to be low. Present plans are to cover 160-10 meters using CW, RTTY and SSB. Special efforts will be made to aim good signals at Canada which lies at a somewhat unfavorable bearing from the QTH.

For security reasons the shack will not be open to the public nor to visiting amateurs. Contact will have to be made the hard way – on HF.

Operators have been recruited from across Canada and France.  Many are experienced contesters and Dxpeditioners . The executive may be contacted at  ve100vimy@rac.ca.

 

Francais

Un évènement spécial commémoratif pour les radioamateurs

 La crête de Vimy, site de combat de la Première Guerre mondiale, est un escarpement de 7 km de long et de 60 mètres d’altitude au-dessus des plaines Douai adjacentes, dans le coin nord-est de la France. Elle constituait une partie du «Front de l’Ouest», le principal théâtre de bataille de la Première Guerre mondiale, qui s’étendait de la mer du Nord à la frontière suisse à l’extrémité sud. La crête de Vimy, malgré sa petite taille, était d’une importance stratégique majeure. Elle surplombe un grand champ de tir, et bloquait les avancées possibles vers les larges vallées  adjacentes, ainsi que vers d’importants sites miniers et industriels visibles de la crête. Occupée par les forces allemandes après 1914, les tentatives des forces françaises et britanniques de prendre la crête avaient échoué à plusieurs reprises, les victimes se chiffrant par centaines de milliers.

 En avril 1917, quatre divisions canadiennes, combattant comme une force unifiée en utilisant de nouvelles tactiques dérivées de la récente bataille de la Somme, ont capturé la partie principale de la crête le premier jour de combat et ont complètement occupé l’ensemble du site en seulement quatre jours. La crête de Vimy est restée aux mains des Alliés pendant le reste de la guerre, et a servi de base aux opérations sans fil du Corps des transmissions royal du Canada. Le succès de Vimy a été une bonne nouvelle pour le Canada, fatigué de la guerre, et il a suscité un nouveau sentiment nationaliste que certains historiens qualifient de «moment où l’esprit canadien est passé de colonie à nation».  

 En 1922, la France cède au Canada 100 hectares, au sommet de la crête de Vimy, qui allaient devenir un parc, lieu où l’ont érigeat un  monument commémoratif canadien. Chaque année, des milliers de Canadiens font un voyage émouvant, contournant d’énormes trous d’obus, de tranchées et de tunnels qui furent conservés devant le monument qui est connu sous le nom de «N’oublions jamais». Les noms des soldats canadiens, morts au combat ou disparus et qui n’ont pas de tombes connues, sont inscrits tout autour de la base du monument. Le centenaire de la bataille sera marqué en avril 2017 par des cérémonies officielles qui auront lieu au pied du monument en présence de chefs d’État.

 À environ 2 km de là, mais toujours au sommet de la crête, une station de radio amateur commémorative, avec l’indicatif d’appel VE100VIMY, sera opérationnelle du 1er avril au 9 avril 2017. Il y aura deux stations couplées à des antennes appropriées, opérant 24 heures sur 24. L’évènement est organisé par la Vimy Commemorative Station Society, inscrite à la British Columbia Society, en coordination avec un certain nombre d’amateurs canadiens de premier plan.

 Le site de Vimy a été visité à trois reprises par des membres du comité exécutif de la Société commémorative VIMY dans le cadre de la planification logistique et de l’emplacement des antennes. Les niveaux de bruit radio ont été évalués en avril 2015 et jugés faibles. Les plans actuels doivent couvrir les bandes radioamateur 160 à 10 mètres, en utilisant les modes de modulation CW, RTTY et BLU. Des efforts particuliers seront déployés afin d’obtenir des signaux de bonne qualité vers le Canada, vue l’emplacement du site (QTH) qui ne favorise pas la propagation d’ondes radio dans cette direction.

 Pour des raisons de sécurité, la station ne sera pas ouverte au public ni aux visiteurs radioamateurs. Les contacts ne pourront donc être faits que par la voie des ondes sur les bandes HF.

 Des opérateurs ont été recrutés à travers le Canada et la France. Beaucoup sont des « contesters » et des  « DXpeditioners » chevronnés. On peut communiquer avec l’exécutif via l’adresse courriel ve100vimy@rac.ca.